Voyager pour?

Qu’est-ce qui s’passe de spécial à la première semaine de mars au Québec? Bonne réponse: c’est la relâche!

mountain-595091_1280

Comme c’est la semaine la plus populaire pour voyager (même si ça coûte souvent les yeux d’la tête de partir pendant cette période-là), j’me suis sentie inspirée pour vous en jaser un p’tit peu et vous dresser une liste de cinq bonnes raisons pour faire ses bagages et sortir d’la ville. Ça risque d’être quand même pratique de les garder en tête la prochaine fois qu’vous allez partir en voyage si vous souhaitez vous sentir un peu moins coupable en voyant l’gros montant facturé sur votre carte de crédit: au moins vous aurez ces cinq raisons valables pour apaiser votre conscience. Mais tout motif est bon pour changer d’air!

Attention! Cet article peut vous donner envie de quitter le pays.

1. S’évader

Parce que des fois, s’évader, c’est bein juste de ça qu’on a envie, voire qu’on a besoin! On est pu capable d’la p’tite routine qui mine notre vie: travailler, manger, travailler, dormir… On veut un peu d’changement pis ça presse! M’semble que laisser tout ça derrière soi et s’exiler pendant quelque temps est une idée plutôt attirante, hein? Avouez qu’ça ferait du bien!

2. Découvrir

Parce qu’on veut voir autre chose que l’dépanneur ouvert 24h en face de chez nous, les grosses (ou moins grosses) maisons d’nos voisins, l’immeuble où on travaille qui est tellement plate pis frette de l’extérieur (peut-être même de l’intérieur aussi), la neige qui commence à entrer dans sa phase «j’suis-censée-être-blanche-mais-j’suis-sale-et-dégueulasse-parce-que-j’suis-trop-agace-pour-laisser-complètement-ma-place-au-printemps», le fichu trafic sur les routes… Toutes ces belles affaires-là, quoi!

3. Se reposer

Parce que, pour prendre un break d’la pression du quotidien, y’a rien d’mieux qu’un drink su’l bord d’la plage et être allongé comme une larve sur sa chaise longue en train d’se faire griller la couenne avec le bruit des vagues comme seule trame sonore. J’ai tu besoin d’élaborer là-dessus? Bon, c’est sûr que y’en a pour tous les goûts, p’t’être que partir dans l’Sud c’est pas votre tasse de thé. Mais peu importe, que vous préféreriez vous promener en ville à New York ou escalader l’Kilimandjaro, l’idée c’est de décrocher.

4. Expérimenter

Parce qu’on veut goûter, toucher, sentir des nouvelles choses pis faire des affaires qu’on pourrait pas essayer habituellement dans notre patelin. Ça peut être de manger des aliments qui portent un nom qu’on est même pas capable de prononcer, ਇੱਕ ਨਵ ਦੀ ਭਾਸ਼ਾ ਸਿੱਖਣ ਦੀ ਕੋਸ਼ਿਸ਼ ਕਰ ਰਿਹਾ (essayer d’apprendre une nouvelle langue), ou ça peut aussi être des trucs plus audacieux comme passer une nuit dans l’désert, vous promener à dos d’éléphant, faire le tour d’une ville à pied, creuser un tunnel jusqu’en Chine (bon d’accord, ç’pas vrai) ou vider complètement son compte de banque en achetant des répliques de plein d’affaires dans Chinatown (non, faites pas ça s’il-vous-plaît).

5. S’aventurer

Parce que c’est l’fun de s’dépayser un peu. Ç’t’un p’tit coup d’pied au derrière qui fait du bien. Des fois, on ose pas trop tout quitter à cause de toute sorte d’«obligations», mais faut arrêter d’remettre ça à plus tard pis partir à l’aventure tout d’suite! C’est ça, s’mettre au défi, se dépasser. Ça permet d’grandir par en-d’dans, d’apprendre à s’connaître soi-même. Toutes les affaires que vous laissez en suspens vont encore être là en revenant anyway.

Avec tout ça… Ça va être quoi, votre prochaine destination?

Bon voyage!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s