La brosse à dents

Ça y est. On est « officiels ».

silhouette-437967_1280

« Veux-tu sortir avec moi?

Coche: Oui ou Non  »

Ça, c’est la déclaration d’amour romantico-cute d’un p’tit gars d’8 ans à une petite fille du même âge que lui (ou l’contraire parce qu’on est en 2014 et que, oui, c’est humainement possible qu’une fille fasse le premier pas).

C’est une déclaration dans l’genre « j’t’ai-jamais-parlé-mais-j’aurais-quand-même-envie-qu’tu-sois-ma-blonde-pendant-une-semaine ».

C’est du pur « on-s’est-juste-échangé-un-p’tit-sourire-en-coin-mais-ça-ira-pas-plus-loin-parce-que-embrasser-c’est-vraiment-beurk ».

C’est du « j’t’ai-rencontré-hier-mais-on-va-sortir-ensemble-demain ».

C’est simple.

Rapide.

Efficace.

Mais juste quand t’as 8 ans parce que, à l’âge adulte, ça peut être à la limite très creepy.

… Pas juste à la limite.

C’est très creepy.

En tout cas.

Moi, adulte, j’ai pas su qu’j’étais « en couple » à cause d’un p’tit bout d’papier passé subtilement par mon voisin d’classe durant mon cours de sciences.

Évidemment.

T’sais.

Tout l’monde sait qu’j’haïs les sciences, j’verrais pas pourquoi j’aurais ce cours-là à endurer rendue à mon âge (« rendue à mon âge », ça sonne vieux mais j’suis encore jeune, j’voulais le spécifier).

Mais bon. Là n’est pas le point.

En fait, je l’ai su à cause d’une brosse à dent.

Ç’a l’air cave de même, mais dans l’fond ça l’est pas tant qu’ça.

On passait une p’tite soirée tranquille à écouter un film.

Back to the Future, que c’était.

Y commençait à être tard et j’commençais à être fatiguée.

J’lui ai dit « j’vais y aller ».

Y m’a dit « non, va t’en pas ».

J’ai dit « j’ai pas l’choix d’retourner chez moi ».

Y m’a dit « s’il-te-plaît ».

J’ai dit « non ».

Fa’que j’suis restée à coucher chez lui.

… Bein oui. J’suis d’même, moi. Untipeu influençable et des-fois-facile à manipuler.

Des fois.

Comme ce soir-là.

J’me suis donc rendue à la salle de bain et, du salon, je l’entends crier « j’t’ai acheté une brosse à dent vu qu’tu couches souvent chez moi, j’veux qu’tu t’sentes comme à la maison; la tienne c’est la jaune! »

Hein?

Ah ouin… On est rendus là.

Mais « là ». Ça veut dire quoi?

Ça veut dire où?

On est rendus où, exactement?

Moi de répondre: « Ah! Merci. »

Moi de penser (pendant mon trois minutes de brossage de dents intensif):

« Ouais, c’est quand même vrai que j’passe plus de temps ici que chez nous. J’ai quand même du linge ici. J’suis comme un peu pas trop à moitié mais légèrement installée. C’est aussi vrai qu’ça fait longtemps qu’on s’voit. Mais ça veut-tu dire que la prochaine étape, c’est qu’y va m’donner la clé d’son appart? Shit, c’est big. J’suis en couple? Ou pas. Ou un peu. Non, on l’est ou on l’en pas, y’a pas d’milieu. Je l’aime-tu? P’t’être bien. Ou pas. Ou un peu? Non non non, on aime ou on aime pas, y’a pas d’milieu.»

Un peu trop confuse, j’ai marché jusqu’au salon, la brosse à dent dans la bouche.

J’voulais une réponse à mes questions.

« Eshkonshorenshemble? », que j’ai dis.

Y’a pas compris.

Y’a ri.

Y m’a dit « t’es folle, je t’aime ».

J’ai eu ma réponse.

J’ai compris qu’l’incident d’la brosse à dent avait officialisé les choses.

Pis j’me suis rendue compte que j’ressentais la même chose pour lui.

J’ai jamais eu l’« je t’aime » facile, mais j’lui ai répondu « moiauchi ».

Ce soir-là, j’ai bien dormi.

J’savais qu’j’allais revenir le lendemain pis qu’une brosse à dent m’attendrait su’l comptoir d’la salle de bain.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s