Collabo: T’oublier

Texte écrit par Jordane Parisée.

photo-1430799593721-27f43821710d

T’oublier. C’est rien de facile.

J’aurais ben voulu, mais j’y arrive pas. J’ai beau essayer, ça marche pas, je vois que toi. C’est comme si t’étais parti avec le peu de force qui me restait.

T’es parti pour aucune raison, sans rien dire. T’es juste parti comme ça, du jour au lendemain. Pis pour moi c’est censé être facile de t’oublier, toi et tout ç’qui vient avec.

Pour toi c’est normal d’être obligé d’oublier, c’est normal d’être obligé de s’ramasser à la p’tite cuillère. Pour toi y’a pas d’enjeu, tu claques des doigts pis t’es soudainement heureux. C’est pas la même game pour toi que pour moi. Si c’était aussi facile crois-moi que je l’aurais fait, mais c’est comme j’disais: j’ai ben beau essayer, ça marche pas. J’passe mes journées jusqu’à mes nuits à te pleurer, j’passe mon temps à me rappeller nos souvenirs. Pourtant, j’devrais donc pas!

C’est pas facile de dealer avec mes sautes d’humeurs. Mes amies essaient d’me convaincre que y’en aura d’autres, mais depuis toi j’suis bloquée, j’arrive pas à voir plus loin. Pis au fond tu l’sais autant qu’moi que ç’que j’ressentais pour toi, c’était quelque chose de vrai.

J’aimerais ça pouvoir te ravoir, juste une dernière fois te serrer dans mes bras, sentir ton odeur, juste un dernier petit baiser, comme ça, pour me faire plaisir. J’aimerais ça t’entendre dire que tu m’aimes juste encore une fois pour contenter mes oreilles, j’ai besoin de sentir tes mains sur mon corps, juste une dernière fois.

Juste une dernière fois, pis dire ça à chaque fois.

J’aurais juste besoin qu’tu m’dises que ça va bien aller pis que j’peux compter sur toi. Juste que tu m’prennes la main pis qu’tu m’montres le chemin, notre chemin à tous les deux. Ensemble.

Les gens vont essayer de me convaincre que d’oublier quelqu’un c’est facile quand on le veut, mais crois-moi j’le veux! J’ai juste pas envie de devoir abandonner les souvenirs avec… Moi pis toi j’espérais que ça allait durer, que ça allait marcher. Si j’avais pu passer ma vie avec toi, j’pense ben que je l’aurais fait.

Tu m’as laissée toute seule sans sortie de secours, à te pleurer pis à essayer de t’oublier, sans personne pour me consoler. T’es parti, mais pas juste toi. Tu m’as arraché l’coeur pis t’as pas l’air de l’regretter.

T’étais pas un gars comme les autres. Pour toi, j’aurais réellement tout donné. Et t’oublier, j’pense pas qu’ce soit réaliste.

jordane-parisée

Advertisements

2 réflexions sur “Collabo: T’oublier

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s