Collabo: Es-tu heureux?

Texte écrit par Alexandra Leclerc.

photo-1430151569685-d540d6f4f998
On m’a toujours dit d’aller au bout de mes rêves, d’apprécier ce que j’avais, de créer mon propre bonheur.

Vous savez ce moment qu’on a tous vécu mais passé au travers en pensant que nous n’y arriverions jamais? Ce moment où rien ne va plus? Où aucune mélodie, aucun paysage, aucune parole, aucun sourire ne réussirait à cet instant même de nous faire croire à la vie?

Nous avons tous vécu quelque chose qui a fait de nous une personne différente, plus forte et plus confiante.

J’aurais voulu tellement plus, tellement tellement plus.

Ces instants de bonheur que nous aimerions décrire comme interminables, mais qui sont loin de l’être.

Nous avons tous notre vision différente du bonheur. Heureuse, moi, je l’étais..

Toi, l’es-tu, heureux?

Soit franc, penses-y trente secondes. Quand tu te réveilles le matin, à quoi penses-tu en premier: à ton café, à tes problèmes ou bien à « maudit qu’y fait beau à matin »? Le bonheur, c’est apprécier les petites choses.

C’est dur d’être heureux, parce qu’il y a toujours quelqu’un, quelque chose, un problème, une phrase, une image, une paire de yeux qui change tout, pis qui sait nous rendre malheureux.

Devons-nous vraiment s’arrêter à cela? Mais y a-t-il quelque chose de plus dur que de sourire quand nous n’allons pas bien?

J’ai beau être positive et « suer » le bonheur, seigneur, le nombre de fois où je me sens comme si j’étais moins que rien.

Toi là, oui, toi.

Tu vois cette petite fleur mauve parme, elle est belle non? Et tu vois là-bas, le petit chaton blanc et gris, qui s’en fait avec absolument rien, il est heureux lui, j’en doute aucunement. Pis si tu écoutes bien, on entend la musique de la radio du petit char là-bas, tu l’entends non? Une mélodie douce qui danse dans nos oreilles. Tu sens cette odeur? Une odeur qui excite même mes papilles gustatives. Ça sent tellement bon. Pis tu vois, la personne qu’il y a en face de toi, sur le trottoir, qui te sourit tendrement, simplement par politesse? Tu ne la connais pas cette personne-là. Elle est peut-être mal dans sa peau, elle a peut-être peur de quelque chose, elle a peut-être faim, elle est peut-être heureuse. Elle vient peut-être d’apprendre quelque chose qui changera sa vie, elle est peut-être amoureuse, ou bien en peine d’amour. Cette personne-là sourit, un infime signe de bonheur.

On va aller chez grand-maman manger une bonne soupe, on va aller dans un parc marcher sous le soleil plombant, mais qui n’est pas dérangeant grâce au souffle discret du vent sur nos épaules. On va aller au centre d’achat se promener sans rien acheter, juste être ensemble et profiter du temps. On va faire quelque chose qui nous rend heureux, quelque chose de simple, quelque chose qui nous donne le sourire. Même si rien ne va plus, même si on veut toujours plus, même si on veut quelqu’un, même si on veut plus de temps, plus d’argent, plus de travail, plus de vacances, plus d’amis, même si on veut être plus mince, plus beau.

Mais laisse-moi te dire une chose: t’as un sourire, deux beaux yeux, et une voix. Utilise-les, soit qui tu es, fait ce qui te chante, amuse-toi, t’as qu’une vie ne l’oublie pas. On a tous des moments où rien n’est parfait, absolument rien, mais il ne faut pas s’arrêter à cela, parce que la vie serait longue.

Je suis heureuse. L’es-tu?

Si jamais la réponse est non, t’en fais pas, il n’est pas trop loin le bonheur. Prends du temps pour toi, réfléchis à ta vie et il viendra.

alexandra-leclerc

Advertisements

2 réflexions sur “Collabo: Es-tu heureux?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s