Collabo: Des fois j’me d’mande si j’te manquais

Texte écrit par Caroline Lévesque.
photo-1446475157725-e6dada23994e
J’me souviens pas d’la dernière fois qu’j’ai regardé le ciel sans penser à toi. Sans me d’mander si tu vas bien. L’autre jour, j’suis allée voir le show d’AC/DC pis c’était la pleine lune, à chaque fois que j’la regardais j’avais un p’tit frisson, c’est comme si t’étais là pis qu’tu vivais ce moment parfait avec moi.
J’ai ressassé tellement souvent tous les mots qu’on s’est dit, tous les messages qu’on s’est envoyés et toutes les fois qu’on s’est vus. Tous les souvenirs, même les plus insignifiants, arrêtent pas de faire surface dans ma tête. J’veux rien oublier, j’veux pas qu’t’arrêtes d’être dans mes rêves.
J’sais qu’t’es pas loin, c’est comme si t’es un peu là tout l’temps, juste à côté pis qu’tu veilles sur nous, toutes les personnes pour qui tu comptes. Je l’sais, c’t’une question d’croyances pis d’ces affaires-là. Mais moi j’veux pas croire que t’aies pu partir si vite.
J’suis désolée pour ta famille, j’ai jamais eu les couilles de leur dire que t’étais fantastique et qu’ils peuvent se confier à moi s’ils en ressentent le besoin, parce qu’on a le même espèce de vide dans la poitrine moi pis eux. Pis j’m’excuse de pas leur avoir dit que t’étais génial, de pas leur avoir offert toutes mes sympathies. J’m’excuse sincèrement, j’étais juste une petite partie de ton passé, j’ai pas connu tes proches.
Ta présence dans ma vie m’a marquée, aussi courte qu’elle fût. Je t’ai aimé, profondément. Et je n’ai jamais eu la chance de te dire que tu as changé ma vie. Tu avais le coeur gros comme la Terre.
Merci d’avoir été dans ma vie. Merci de m’avoir donné des souvenirs. Merci d’avoir été la personne exceptionnelle que tu étais. J’espère que t’as eu la vie qu’tu souhaitais, avant qu’elle se termine tragiquement.
J’te promets d’jamais arrêter d’penser à toi le cinq de chaque mois, mais surtout le mois de novembre. J’te promets de garder les beaux souvenirs pas loin dans ma tête. J’te jure que j’arreterai jamais d’imaginer ton visage quand j’entendrai ton nom.
Pis des fois j’me d’mande si j’te manquais, avant qu’tu partes, si tu pensais a moi des fois.
Advertisements

Une réflexion sur “Collabo: Des fois j’me d’mande si j’te manquais

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s