À la prochaine

T’as fait tes valises pis après bye.

photo-1446160657592-4782fb76fb99

C’est beau la vie parce que ça croise des chemins qui viennent de loin-trop-d’kilomètres pis ça les rassemble pour en faire un seul.

C’est beau de s’dire qu’on a vécu une seconde en commun dans le ici-maintenant qui a fait en sorte qu’on s’rencontre, parce qu’une seule seconde c’est tout c’que ça prend pour s’échanger un « salut, enchantée » pour la première fois.

C’est beau même si on sait qu’un jour nos routes vont s’séparer pis qu’on va revenir à la case départ du j’te-côtoie-pus parce qu’on va tous pas à la même place, toi moi lui elle on a des buts différents, c’est magique c’est l’fun pis c’est triste en même temps.

On fait un bout d’chemin côte-à-côte avec quelqu’un, on s’accompagne on avance on vit à la même vitesse l’un et l’autre sur notre existence-autoroute déjà tracée mais y’a l’temps qui nous rattrape toujours pis nos destinations qui arrivent trop vite.

Ç’pas qu’on s’aime pas au contraire, c’est juste que dès qu’tu prends la sortie vers ton avenir tu peux pas r’virer d’bord, tu laisses l’autre rouler en arrière de toi pis tu lui dis « bye » en l’regardant dans ton rétroviseur a’ec une larme salée de j’vais-m’ennuyer dans l’coin d’ton oeil gauche.

Parce que la vie c’est rempli de « allô, contente de faire ta connaissance » pis de « au revoir, à la prochaine peut-être », c’est l’fun-pas-l’fun mais l’meilleur ça restera toujours ç’qu’y’a entre les deux.

J’te dis tout ça aujourd’hui parce qu’hier t’as pogné ta sortie, elle est arrivée trop vite mais qu’est-ce que tu veux que j’fasse j’peux pas t’retenir pis t’embarquer dans mes bagages, ça serait ben trop égoïste-con d’ma part de t’priver d’la vie qu’tu mérites pour vrai.

J’aurais voulu qu’nos chemins s’croisent plus longtemps mais c’est beau pareil qu’on ait pu s’échanger des mots des rires des parcelles de vie pendant un temps.

Ces moments-là on les chérie pis jamais on les oublie, c’est ben faite la mémoire pareil, une chance.

Si tu veux m’rendre visite tu peux n’importe quand, j’avance encore mais ma sortie est pas vraiment plus loin qu’la tienne.

À la prochaine, see ya.

Advertisements

4 réflexions sur “À la prochaine

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s