Collabo: Parce que

Texte écrit par Geneviève Cool.

photo-1449078129951-88e25a16d26b

Parce que j’ai la chienne que tu m’aimes.

C’est parce que si tu m’aimes ça va être réciproque.

Parce que ce n’est pas compliqué, depuis la première fois que j’ai vu la couleur de tes yeux je le savais que je les verrais ben longtemps pis que j’allais perdre le nord à regarder ton sourire.

Je le savais que c’te gars-là y’est pas juste là pour faire beau dans le décor de ma vie. Entre deux gorgées de café pis un sourire nerveux je te contemplais à travers les regards jaloux de mes collègues qui désiraient juste que je leur accorde de l’attention pour flatter leur égo mal placé et déchiré par les femmes.

Parce que si tu m’aimes ça veut dire que je te laisse le pouvoir encore une fois de me détruire . Ça veut dire aussi que je vais vivre à moitié. Y va avoir le côté JE et le côté NOUS. Je vais devoir livrer chaque partie de mon âme à une seule personne et prendre le guess de bâtir un futur qui peut s’effondrer n’importe quand. Parce qu’on voudrais ben, mais on peut pas contrôler l’autre personne. C’est laisser quelqu’un nous tuer quand y veut. Parce que dans le fond c’t’une décision.

Pis moi, à la première occasion qu’tu m’dis je t’aime je saute dedans à pieds joints.. Comme une belle naïve qui attendait juste ça.

J’ai la chienne que tu m’aimes parce que j’ai peur que tu remettes tout en question. Je n’ai pas le goût non plus que tout mon travail soit du passé parce que j’ai les yeux ben fermés pis je vois pus rien.

C’est parce que j’ai la chienne que dans mes mauvaise journées tu te rendes compte que ben non j’suis pas parfaite pis que je suis difficile à vivre, que tu ne te sentes pas assez fort pour me supporter à travers ces crises qui m’arrivent parfois de dos, sans avertir. Comme des petits crétins à Call of Duty qui campent à la même place pis qui attendent juste que tu sentes en contrôle de la partie pour venir te backstabber comme faut pis voler ton tag.

J’ai la chienne parce qu’autant que je peux t’aimer autant que je t’ai haï. Tellement haï de m’avoir brisée mais au fond j’ai compris avec le temps que je t’ai laissé faire parce que ma maladie aimait tellement ça se nourrir de ton ignorance qu’elle me forçait à m’accrocher encore plus.

Parce qu’au fond c’est moi qui t’a poussé à t’en aller. Mais j’ai la chienne que tu m’aimes parce que je t’aime pis je sais qu’aimer c’est regarder ton cœur en plein d’in yeux.

genevieve-cool

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s